Reportage : conférence de Pierre Rabhi à Lyon le 7 juin 2014

Auteure : Annick

Véritable succès pour la conférence de Pierre Rabhi organisée le 7 juin dernier par la librairie lyonnaise Raconte-moi la terre : les 500 places disponibles ont été prises d’assaut et la conférence a été retransmise dans une seconde salle ! Les Colibris de Lyon ont assisté à cet événement — il n’y a pas meilleure occasion que d’inaugurer ce nouveau blog en partageant cette expérience avec nos lecteurs.

Arrivé d’un pas tranquille et discret dans la cour de l’université catholique de Lyon, qui accueille la conférence, Pierre Rabhi suscite des applaudissements nourris à son entrée dans l’amphithéâtre, auxquels ses remerciements répondent avec simplicité. Par cette journée ensoleillée, un public diversifié est venu à la rencontre directe de l’agriculteur et auteur, ainsi que des personnes qu’il rassemble autour de valeurs communes.

Pierre Rabhi le 7 juin à Lyon      Img 7394recadre
Pierre Rabhi le 7 juin à Lyon. A
droite : avec Thomas Pizer, fondateur de l'association Aquaverde, suite à la conférence.

Après une présentation du groupe Colibris Lyon 69 Reliance par Alice, le gérant de la librairie Raconte-moi la terre souligne le goût de Pierre Rabhi pour les contes du monde entier, au premier rang desquels la fameuse allégorie amérindienne du colibri. Chez l’auteur, en effet, des tranches de vie elles-mêmes prennent la tournure de contes et métaphores, qui font sourire, réfléchir, et marquent les esprits.

Une introduction parfaite pour que l’auteur nous expose son point de vue sur l’avenir de l’humanité et son rapport à la nature :

Humaniser l’humain, réapprendre à s’émerveiller

Selon Pierre Rabhi, l’humanité a la responsabilité de son humanisation. Nous assistons à une falsification généralisée des valeurs. Or, le fondement d’un réel changement de société est moral et éthique. Il implique que chacun travaille à sa propre responsabilisation et prenne pleinement conscience de son appartenance à la nature, d’une inestimable beauté.

Nous avons perdu le sens de l’enchantement, tel cet homme qui ne voyait avec fierté qu’un énorme tas de bois, fruit d’un laborieux travail de découpe, perdant de vue la splendeur du paysage alentour. Réapprenons à nous émerveiller et à percevoir que la vie est sacrée : « le temps est venu de poétiser la vie ».

Modération dans un monde aux ressources limitées

Pierre Rabhi évoque l’accaparement des ressources naturelles par une minorité. En quantité limitée, certaines conditionnent pourtant la vie de tous.

L’industrie pétrochimique, non contente d’épuiser les sous-sols, s’avère nocive. Cercle vicieux et lucratif paradoxe : elle produit à la fois pesticides et médicaments. Tel le lion, lui-même prédateur, l’homme devrait se satisfaire de ce dont il a strictement besoin et ne prélever rien de plus.  

Solidarité, alliance des dynamiques positives

Dans cette société aliénante, pressée par le temps monnayé et l’obsession du productivisme, nous allons de bahut en caisses et de caisses en boîtes... jusqu’à l’ultime d’entre elles. Pour sortir de la dépendance, Pierre Rabhi invite à l’alliance des forces positives et constructives, à la solidarité des populations.

Il note que le voyage est un moyen de contribuer à la découverte d’autres cultures et à leur respect. À condition bien entendu de respecter les coutumes et l’économie locales. Il illustre ce propos par sa propre démarche, lors de son intervention en agro-écologie au Sahel. Comme à son habitude, et sans prétention à la perfection, Pierre Rabhi s’appuie sur des exemples issus de sa propre expérience pour démontrer la faisabilité et l’impact positif des actions qu’il suggère.

Technologie et communication

L’auteur reconnaît les apports appréciables de la technologie (chirurgie, véhicules motorisés, etc.) et sa propre venue en voiture. Une pointe d’humour bienveillante adressée à l’assemblée soulève des rires et sourires qui expriment un similaire aveu. Rares sont ceux qui, de nos jours, pourraient prétendre se dispenser totalement des technologies modernes.

Toutefois, dans ce monde frénétique, créé à partir du temps-argent, l’homme se trouve dépassé par sa technologie. Nous concevons des outils destinés à nous faire supporter cette frénésie, et nous devenons dépendants d’eux.

À bien y regarder, les outils numériques servent à la communication (à son niveau « pratique ») mais détruisent la relation.

L’éducation à la base du changement de société

Ces technologies ne sont pas sans conséquence, notamment chez les enfants. Comment l’enfant peut-il se repérer dans le monde virtuel, créateur de confusion ?

Il est important de veiller à ce que les fonctions déléguées aux outils (la mémoire, par exemple) n’aboutissent pas à une atrophie de notre système cérébral.Amenons les enfants à travailler aussi de leurs mains, à rester en contact avec la nature, le vivant.

Le maintien du lien se joue aussi en famille : veiller à ce que les enfants mangent à table, ne restent pas seulement derrière un portable.

Il est essentiel de laisser à la planète des enfants épanouis et solidaires, pleinement conscients de la beauté du monde et des liens qui les unissent.

La conférence-rencontre s’est conclue par une séance de dédicaces. Une file d’attente patiente et bienveillante a été l’occasion de riches échanges entre participants. L’expérience de vie de Pierre Rabhi donne du crédit à son propos sage et concret. Mais il fait aussi partie de ces personnes qui inspirent un profond respect sans le requérir, et en favorisent naturellement l’expression chez chacun à l’égard de tous.

C’est cette qualité, aussi frappante que discrète, qui donne tant de portée aux messages qu’il véhicule. Au-delà du discours, le public vient à la rencontre d’une source d’inspiration. Un petit homme qui, tout à la fois par son discours et sa présence, redonne confiance en la capacité de chacun à faire sa part.

Les Colibris de Lyon adressent un grand merci à la librairie Raconte-moi la terre pour l’organisation de cet événement en terre lyonnaise !

Partagez vous aussi vos impressions ou lancez la discussion dans les commentaires !

Pierre Rabhi Lyon conférence colibris écologie éducation humanité

Commentaires (1)

1. Stephanie (site web) 18/06/2014

C'est avec plaisir que j'ai participer à votre conférence, bravo M Rabhi pour votre énergie et le chemin que vous tracez pour nous. Que le peuple se reveille et reprenne le pouvoir pour éliminer la petite communauté de financier qui se gave et nous tue à petit feu .........

Paroles de Pierre Rabhi, paroles indispensables à notre survie pour l'estime de nous tous, humains en perdition.
Invitation à voir Au nom de la Terre pour que vivent nos enfants et petits enfants...
Invitation à réfléchir et agir pour un monde nouveau et lumineux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×